Quel VTT pour quel terrain ?

Pour les grands amateurs du cyclisme, le VTT est leur fervent allié. Que ce soit pour les compétitions, pour les courses ou simplement pour le plaisir, le VTT est en effet au centre de toutes les intentions lorsqu’il s’agit du cyclisme. Mais pour vivre leur passion à pleines dents, il faut avoir un bon vélo.

Le vélo pour randonnée ou XC : un VTT par excellence

Également appelé cross country, le vélo pour randonnée est un VTT passe partout. Il convient aux courses sur route secondaire comme aux courses sur piste cyclable. Le cross country est classé dans la catégorie semi-rigide. Ce qui signifie qu’il est confortable, plus précisément sa partie postérieure. Sur les pistes non accessibles par les autres modèles, ses roues légères et compactes amortissent les chocs dus aux nids de poule et au mauvais état des routes. À noter que le VTT pour randonnée est un vélo assez léger.

Le VTT pour Trial : le VTT du sport extrême

Comme son l’indique, le VTT pour trial est spécialement conçu pour une discipline particulière, le trial. Robuste, compact et surtout léger, ce modèle permet aux amoureux de ce sport de franchir tous les obstacles présents sur les pistes. Ce, quel que soit le niveau de la compétition et la hauteur de l’obstacle. En effet, certains modèles sont conçus pour franchir les obstacles qui font plus de 1 m de hauteur. Notez que le choix d’un VTT pour trial dépend essentiellement du budget.

VTT pour descente ou DH

Le Vélo tout terrain de descente est le choix idéal pour les pilotes dont le parcours est parsemé d’obstacles et de pentes. Pesant plus de 17 kg, le DH figure parmi les plus lourds de sa catégorie. Cela, grâce à son cadre qui est extrêmement renforcé. De plus, il est équipé de freins dont le diamètre est de 200 mm. Sans oublier la suspension qui mesure entre 180 et 200 mm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.